Imprimer

Lors de la première étape de la 26e opération de relogement, 104 familles habitant des maisons précaires ont été relogées, jeudi dernier, dans de nouveaux appartements à Ouled Fayet. Ces familles sont issues de la cité les Eucalyptus (commune de Bourouba), de la commune de Douéra (circonscription administrative de Draria) et de la commune de Zéralda. Elles ont bénéficié de logements publics locatifs (LPL) au niveau des cités 1988, 1200, et 132 Logements dans la commune d’Ouled Fayet, et ce, dans le cadre de la mise en œuvre du programme de relogement de la wilaya d’Alger. Dans une déclaration à la presse, le wali-délégué de la circonscription administrative d’El Harrach, Mahdi Bouchareb, a fait savoir que suite à cette opération, un terrain d’un hectare a été récupéré, qui sera réservé à la création d’espaces de loisirs pour les enfants et les jeunes. «Des moyens matériels et humains ont été réservés pour assurer le bon déroulement de cette opération», a-t il souligné. Il a également fait savoir que la démolition des habitations précaires s’est faite quelques heures après le départ des familles afin d’éviter leur exploitation. Il y a lieu de rappeler que cette opération se poursuivra dans les prochains jours où 3.000 unités relevant de la formule LPL seront distribuées. Selon le wali d’Alger, Abdelkhalek Sayouda, les familles vivant dans des logements précaires et sur des terrasses d’immeuble sont prioritaires. Selon lui, «l’objectif majeur des autorités est d’arriver à zéro bidonville dans la capitale». Sur place, des femmes n’ont cessé de lancer des youyous. «Après plusieurs années de souffrance et d’attente, nous avons enfin un logement décent», dira l’une d’elles. «Nous pouvons enfin vivre dans une maison avec toutes les commodités», renchérit une autre, cachant mal sa joie. «Mes enfants vont pouvoir enfin vivre dans un espace propre, et le rêve devient ainsi réalité», ajoute-t-elle. Pour Mme Saâdani, c’est un grand jour, car elle va «tourner le dos aux années de misère». Si des milliers de citoyens ont déjà rejoint leur logement depuis le début de l’opération de relogement dans la capitale, d’autres attendent leur tour qui interviendra dans les prochains jours. Il faut rappeler que la veille (mercredi), 108 familles, occupant des habitations précaires et des terrasses d’immeuble à Sidi M’hamed, Bab El Oued et Birtouta, ont été relogées.
Samira Belabed