Halim Akouche, plasticien : «L’artiste doit excercer un autre métier pour vivre»
Search
Mercredi 30 Septembre 2020
Journal Electronique

Halim Akouche est un artiste-peintre, calligraphe, caricaturiste et sculpteur, natif d’Aïn Kbira, commune de Tizi N’Bechar, dans la wilaya de Sétif.


Passionné de dessin, Halim s’adonne dès son jeune âge à cet art. A l’âge de 16 ans, il participe à des expositions au lycée. Tout en poursuivant ses études, il fréquente un atelier d’art plastique au centre culturel de Sétif, où il perfectionne son talent et se spécialise dans la caricature. Toujours lycéen, il collabore de 2002 à 2003 en tant que caricaturiste dans le journal «Ayam Al Djazaïr». En 2006, il monte sa première exposition individuelle au palais de la culture Moufdi Zakaria à Alger, avec des caricatures sur le thème des accidents de la route.

 

Il expose également la même année à l’université de Dely Brahim.
En 2011, il fait la connaissance d’un autre artiste, avec lequel il organise des expositions. Ensemble ils montent une entreprise de décoration et d’aménagement d’espaces publics, et se spécialisent dans la confection de cascades et fontaines artificielles, jets d’eau et fresques murales. Ils ont parmi leurs œuvres une fresque de 100 mètres, dans la commune d’Amoucha qui retrace l’histoire de l’Algérie du début de la colonisation jusqu’à l’indépendance. Ils ont également aménagé l’entrée du jardin Emir Abdelkader et Chellal Tayeb de Sétif. En plus d’aménagement de ronds-points et autres espaces verts. Tout en exerçant son métier, Halim renoue avec la caricature et participe, en 2014 à Tizi Ouzou, à un concours de caricature et décroche le premier prix avec une exposition ayant pour thème l’environnement. Il expose la même année au centre culturel de Sétif. En 2015, il expose ses œuvres au centre culturel de Béjaïa et participe à une exposition collective au centre commercial de Sétif organisée par la direction du commerce de la wilaya et se voit décerner le deuxième prix. En 2018, Halim réalise une fresque sur le thème de l’environnement devant le stade de Sétif. Son travail lui vaut le premier prix national de la meilleure fresque. La même année, il participe en Turquie à une exposition collective, avec des toiles sur les paysages algériens notamment de sa région, les Babor. Il fait don d’une toile à l’ambassade algérienne en Turquie. En Turquie, il fait la connaissance d’une association jordanienne «Al Dar Li al Takafa» qui l’invite en Jordanie. Le voyage devait se faire durant l’année en cours, mais pour cause de pandémie du coronavirus, il est reporté à une autre date.
Actuellement, il travaille, avec deux autres artistes, à la réalisation d’une fresque de 8 mètres sur 5 dont le thème est le club fétiche de Sétif, l’Entente. Cette œuvre, nous dit Halim, est une initiative du collectif des supporters de l’Entente. Tout en exerçant son métier au sein de son entreprise, Halim réalise une collection de 25 toiles dans les styles réaliste et figuratif qui représentent des paysages d’Algérie ainsi que des thèmes sur l’atteinte à l’environnement, comme sa toile intitulée «Forêt brûlée» où il représente les dégâts causés par les incendies de forêt. Ou encore une œuvre intitulée «Mon village» où il représente sa région natale Tizi N’Bechar dans la wilaya de Sétif. Avec ses œuvres, Halim doit se rendre à Paris, dans la cité des artistes pour une exposition individuelle et également en Ukraine, sur invitation d’une association grecque. Des rendez-vous qui dépendent de l’évolution de la situation sanitaire dans le monde. Au sein de son entreprise, Akouche donne aussi l’occasion à des jeunes d’apprendre le métier de décorateur.
«J’ai toujours des apprentis dans mon atelier et j’ai déjà permis à 5 jeunes de ma région d’apprendre ce métier. Ils sont actuellement à leur propre compte avec leurs propres entreprises.» Comme tout artiste algérien, Halim Akouche déplore la situation actuelle de l’art. «Je voudrais bien me consacrer à la peinture», nous confie-t-il. «Mais l’art ne fait pas vivre dans notre pays». «Je suis obligé de travailler dans mon entreprise de décoration pour vivre.» Il ajoute : «Les artistes son réduits à faire n’importe quoi car la demande sur leurs œuvres n’existe pas et beaucoup vivent d’autres métiers et ne peignent que par passion.» «Il est rare que des gens acceptent d’investir dans une toile de peinture», affirme Halim. Il ajoute : «J’ai travaillé dans des hôtels où j’ai réalisé des cascades et des décors à plusieurs millions, mais dès que je propose mes toiles de peinture, les gens sont réticents.»
n Hakim Metref

  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Parlement
Le Parlement avec ses deux chambres ouvrira sa session ordinaire le 2 septembre. La séance d’ouverture du Conseil de la nation est prévue à 11h. 

 Exposition  virtuelle

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

Fédération algérienne de voile 
Le premier stage des sélections algériennes de voile se déroulera la mi-août à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Est).

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept