Généralisation  du e-paiement   :   Les recettes des économistes
Search
Vendredi 25 Septembre 2020
Journal Electronique

Le paiement électronique est encore à ses premiers balbutiements. Dans la masse des transactions, il reste insignifiant. Cela n’empêche pas le gouvernement de vouloir sa généralisation. Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a déclaré que cela devrait, dans un premier temps, «se généraliser au sein des professions libérales et des grands espaces commerciaux». Est-ce possible et réalisable ? Des économistes apportent des éléments de réponse. 

Universitaire et économiste établi à Tlemcen, Abdelatif Kerzabi soutient que «techniquement, la tâche est facile». «Il suffit juste d’avoir une ligne téléphonique et une bonne vitesse de connexion internet», dit-il. Pour lui, le problème se pose surtout pour les gens qui n’ont pas l’habitude de placer leur argent dans les banques, d’où l’urgence d’accélérer le processus de bancarisation et d’instaurer d’abord un climat de confiance pour aller vers ce type de paiement. Pour lui, «la généralisation du paiement électronique dépend, essentiellement, de la réussite des efforts consentis dans la lutte contre l’économie informelle. Les réticences des commerçants s’expliquent par le manque de confiance vis-à-vis des institutions financières mais aussi de l’administration». Parlant des avantages, il souligne que le e-paiement donnera plus de fluidité au système bancaire dans la mesure où il y aura assez de liquidités. «Inciter les gens à confier leur argent aux banques et les pousser à faire des transactions via le système bancaire permettra à celles-ci d’avoir de l’argent en permanence et peut-être servir de crédits de financement et d’investissement», explique-t-il. Pour l’expert Abderrahmane Mebtoul, «ce type de paiement ne peut se faire sans la création de sites internet de qualité». «Comment voulez-vous généraliser le paiement électronique s’il y a des coupures récurrentes ?», lâche-t-il.
«Avoir un réseau internet performant est un élément essentiel», assène-t-il. Pour lui, la généralisation du e-paiement est liée aussi à la politique fiscale et d’information. «Nous vivons une révolution mondiale des télécommunications. Il faut s’y adapter pour pouvoir numériser et généraliser le paiement électronique», s’exclame-t-il.

Obligation et incitation 
Notre interlocuteur recommande, par ailleurs, d’intensifier les campagnes de sensibilisation et de renforcer le rôle des banques, en plus de l’introduction de mesures d’incitation, au lieu de sanctions, pour faire prendre conscience aux commerçants de l’intérêt du e-paiement. Il met l’accent également sur la mise en place de mécanismes transparents pour permettre l’intégration de la sphère informelle qui représente 50% de l’activité commerçante et économique et 33% de la masse monétaire en circulation dans le pays. «On n’oblige pas un citoyen ou une entreprise mais on l’incite vers des mécanismes transparents», proclame Mebtoul pour qui la généralisation du e-paiement passe avant tout par une cohérence dans la politique économique et la transparence pour rétablir la confiance Etat-citoyen. «Il faut débureaucratiser toute la sphère économique, s’attaquer à la sphère informelle, la numérisation du système financier, les banques, la douane, la fiscalité, les Domaines», énumère-t-il.
Dans une récente déclaration à l’APS, lors d’une journée d’étude sur la monétique bancaire en Algérie, l’administrateur du Groupement d’intérêt économique de la monétique (GIE Monétique), Madjid Messaoudène, a révélé que 90.723 opérations de paiement par internet et 121.925 opérations par TPE ont été effectuées entre le 1er janvier et le 30 juin 2019.
Le nombre d’opérations de retrait par distributeur automatique (ATM) a, quant à lui, dépassé, durant la même période, 4,8 millions d’opérations. Dans un bilan sur le e-paiement en Algérie, Messaoudène a fait savoir également que le nombre des porteurs de carte CIB est de 2,2 millions, alors que celui des TPE ne dépasse pas les 21.359 appareils.
 Amokrane H.

  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Parlement
Le Parlement avec ses deux chambres ouvrira sa session ordinaire le 2 septembre. La séance d’ouverture du Conseil de la nation est prévue à 11h. 

 Exposition  virtuelle

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

Fédération algérienne de voile 
Le premier stage des sélections algériennes de voile se déroulera la mi-août à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Est).

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept