Lutte contre la criminalité  : Privilégier la sécurité de proximité
Search
Vendredi 25 Septembre 2020
Journal Electronique

Des bandes de délinquants sévissent dans les quartiers, notamment dans les grandes villes. Ce phénomène a pris de l’ampleur ces dernières années et alarme la population. Pour l’endiguer, de nouvelles lois seront promulguées.

Pour Me Hassan Brahmi, avocat près la cour d’Alger, «ces mesures viennent à point nommé». «L’actuel code pénal ne comporte pas d’articles spécifiques à ces bandes organisées. Son amendement répond aux besoins d’identifier celles-ci pour les sanctionner», explique-t-il. «Ces criminels sont toujours condamnés pour des délits simples comme les agressions ou les rixes entre personnes et écopent de petites peines», fait remarquer l’avocat. Selon lui, il s’agit d’armer les juges de nouveaux textes pour s’adapter au phénomène. Notre interlocuteur relève aussi l’absence ou la faible présence des forces de l’ordre, notamment dans les nouvelles cités. «La plupart des nouvelles cités sont dépourvues d’établissements scolaires, de santé et surtout de postes de police. Elles n’ont aucune couverture sécuritaire et deviennent vite des foyers de banditisme et de criminalité», proclame-t-il. Et de poursuivre : «Le renforcement des effectifs de la police et de la gendarmerie donnera à réfléchir aux gangs avant de passer à l’acte et d’imposer leur diktat sur des territoires qu’ils se partagent.» La lutte contre les bandes criminelles exige également la préparation et la formation adéquate des forces de l’ordre en adaptant leurs méthodes à ce genre de crime, récent dans notre société. «Cette violence urbaine n’est pas propre à notre pays. D’autres polices ont su et pu endiguer un tant soit peu ce fléau. La Sûreté nationale doit s’appuyer sur la police de proximité, en étant en constant contact avec les populations. Se baser sur le renseignement pour connaître les déplacements des gangs, les relations qu’ils entretiennent entre eux notamment dans le trafic de drogue et la circulation des armes blanches. 
La formation d’agents à l’infiltration des gangs pour mettre la main sur les barons et stopper net la circulation de l’argent sale est aussi nécessaire. Arrêter un petit dealer de quartier n’aura aucun impact sur les gros poissons de toutes sortes de trafic», poursuit-il, faisant savoir que «le texte de loi relatif à l’infiltration n’a pas été révisé depuis 2001». L’établissement d’une liste de produits interdits à l’importation et la vente (sabres, poignards, signaux utilisés par la marine) est pour lui urgent. «Il faut même accompagner la décision de mesures coercitives pour dissuader vendeurs et fabricants de ces armes», dira Me Brahmi.

L’apport de la société civile
Les critères pour bénéficier de la grâce présidentielle sont à revoir. «La récidive est encouragée par ce dispositif. Des prisonniers, qui écopent de quelques années ou mois, une fois graciés récidivent. A force de va-et-vient entre la prison et le crime, ils ne risquent pas de s’émouvoir ou regretter leur acte et se réintégrer dans la société. Les abolir de la liste des bénéficiaires de la grâce permettra aux forces de police de se concentrer sur d’autres criminels», explique-t-il.  
La société civile peut jouer un rôle en amont des nouvelles dispositions de la loi. «Notre travail s’appuie sur la prévention, la communication et l’animation dans le but de réintégrer ces jeunes délinquants dans la vie sociale et économique. Le moteur de ces violences urbaines est le trafic de drogue. C’est aussi un cumul de problèmes sociaux, notamment l’accès au travail, à la formation, le décrochage scolaire», confirme le président du Réseau Nada, Abderahmane Arar. La société civile est diverse et chaque association active dans un domaine spécifique. Dans ce sens, Arar fait savoir que des associations avec des personnes spécialisées, notamment des éducateurs, des pédagogues peuvent superviser des animations, des activités pour prévenir ces violences. «Pour ce faire, il faut mettre la main à la poche pour réunir les moyens matériels pour l’efficacité du travail de proximité. Accompagner, intégrer et former ces jeunes pour faire émerger et former des citoyens honnêtes éloignés des fléaux», soutient-il. «La justice, conclut-il, intervient en dernier, quand tous les recours sont épuisés.» 
Karima Dehiles

  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Parlement
Le Parlement avec ses deux chambres ouvrira sa session ordinaire le 2 septembre. La séance d’ouverture du Conseil de la nation est prévue à 11h. 

 Exposition  virtuelle

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

Fédération algérienne de voile 
Le premier stage des sélections algériennes de voile se déroulera la mi-août à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Est).

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept