Gestion de l’eau potable    :Le DG de l’ADE s’explique
Search
Mercredi 30 Septembre 2020
Journal Electronique

Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, et le ministre-délégué auprès du Premier ministre chargé de la Micro-entreprise, Dayafat Nassim, sont parvenus, récemment, à la conclusion d’ un accord pour impliquer rapidement pas moins de 300 micro-entreprises dans l’amélioration du service public de l’eau. L’entretien des infrastructures, la prise en charge des fuites sur les réseaux, l’installation de compteurs, la réparation des pompes et les réparations électriques figurent parmi les tâches qui seront confiées aux micro-entreprises des quatre coins du pays. La nouvelle approche permettra de dépasser les obstacles administratifs et surmontera les difficultés techniques et logistiques actuelles et introduira plus de souplesse et de célérité dans les interventions. L’Algérienne des eaux (ADE), qui souffre d’importantes insuffisances dans la gestion, déléguera de plus en plus la gestion des opérations techniques pour assurer la continuité du service public. Ainsi, de 400.000 installations de compteurs en 2020, elle envisage d’atteindre en 2021, 1 million d’installations. 
Le directeur général de l’Algérienne des eaux (ADE), Ismaïl Amirouche, ne cache pas les difficultés qui entravent l’amélioration du service public de l’eau. Il insistera sur les efforts qu’il faut déployer pour garantir de meilleures prestations aux citoyens. Selon lui, «l’ADE gère le système d’alimentation en eau potable de 44 wilayas. A l’heure actuelle, quelque 400 communes relèvent de régies communales». Evoquant la problématique du service public de l’eau, il s’est attardé sur les différents facteurs dont le manque de la ressource dans certaines communes et zones ainsi que de la vétusté des réseaux. «Actuellement, confie-t-il, le rendement technique du réseau est de 50% en moyenne. Cela veut dire qu’on perd la moitié de l’eau qu’on produit.» Il fera savoir que le piratage de l’eau est également une contrainte pénible. «Les gens qui volent et qui surconsomment l’eau perturbent le fonctionnement du système.
C’est pour cela qu’il y a beaucoup de plaintes et de réclamations par rapport au manque de pression», explique notre interlocuteur. Concernant l’insuffisance de la ressource, Amirouche rappellera qu’en 2019-2020, le niveau des précipitations a été faible et les nappes phréatiques n’ont pas été renouvelées. «En été, il y a eu une diminution des débits de forage alors que la consommation a augmenté depuis le début du confinement de 10% à l’échelle nationale», renchérit-il. A cela s’ajoute, reconnaît-il, le manque de moyens techniques. Quant à la rénovation des réseaux, le DG de l’ADE précisera que depuis une dizaine d’années, 1.000 km ont été «retapés» par l’ADE et par des directions de l’hydraulique de wilaya. C’est pour cela, d’après lui, que le ministre a décidé de recourir aux micro-entreprises bénéficiaires du dispositif Ansej pour s’occuper de tous ces volets qui influent sur la qualité des prestations.   
 Samira Sidhoum

  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Parlement
Le Parlement avec ses deux chambres ouvrira sa session ordinaire le 2 septembre. La séance d’ouverture du Conseil de la nation est prévue à 11h. 

 Exposition  virtuelle

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

Fédération algérienne de voile 
Le premier stage des sélections algériennes de voile se déroulera la mi-août à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Est).

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept