Imprimer

Messaoud Daoud, le président de la Ligue algéroise de cyclisme a été suspendu un an de toute activité liée au domaine, "aussi bien au niveau de la Ligue qu'au niveau de la fédération" a-t-on appris dimanche auprès de cette instance.

"Messaoud Daoud devra également s'acquitter d'une amende de 10.000 DA" a encore détaillé la FAC concernant ce dirigeant, qui avait été auditionné par la Commission de discipline de l'instance fin juillet dernier. Il lui était reproché entre autres d'avoir "porté atteinte à la stabilité" de la FAC, en contestant notamment les conditions dans lesquelles s'était déroulée l'Assemblée générale ordinaire du 3 juin dernier, et d'avoir "outrepassé ses prérogatives", en invitant un club espagnol à participer au Grand Prix cycliste d'Alger, qu'il souhaitait organiser alors qu'à ce moment-là, la Fédération était encore en veilleuse. Messaoud Daoud avait fait appel de cette décision, en introduisant un recours, mais le Bureau fédéral a finalement entériné la décision, maintenant ainsi sa suspension pour un an ferme de toute activité. La commission de discipline de la FAC a été installée le 3 juin dernier, pendant l'AGO qui s'était tenue à Aïn-Timouchent. Elle se compose de Walid Kebaïli, Ahmed Zerguine et Hocine Zahar.