Maladies cardiovasculaires : les syndromes coronaires aigus, première cause de mortalité en Algérie
Search
Samedi 06 Juin 2020
Journal Electronique

Les syndromes coronaires aigus se placent en tête des maladies cardiovasculaires causant le plus grand nombre de décès en Algérie, avec comme principal facteur de risque le tabac, a déploré, jeudi à Alger, le Président de la Société algérienne de Cardiologie, Pr Mohammed Chettibi.

"Il existe un nombre important de personnes atteintes du syndrome coronaire aigu qui décèdent avant d'arriver à l’hôpital. C'est cette partie de l'iceberg qu’on ne voit pas. C'est sur ces patients-là, dont on ne connaît pas le nombre, qu'on veut agir", a déclaré à la presse le Pr Chettibi, en marge du 3éme congrès international de la Société algérienne de Cardiologie (CISAC).

Le spécialiste, par ailleurs Chef de Service de Cardiologie au CHU de Beni-Messous (Alger) explique qu'il s’agit de "travailler sur un système qui permettra aux malades souffrant de la pathologie coronaire d'arriver au bon moment et au bon endroit afin qu'ils puissent recevoir les traitements adéquats et être sauvés". Interrogé sur la prévalence de la maladie, il fera savoir que le taux de mortalité intra-hospitalière frise les 7 %, alors que le registre de la Société algérienne de Cardiologie a identifié le tabac comme étant le principal facteur de risque, celui-ci étant présent chez prés d'un patient sur deux atteint de syndrome coronaire aigu.

L'hypertension artérielle ainsi que le diabète constituent également des facteurs de risque fréquents chez la population algérienne, avec respectivement 39.9 % et 35.2 des patients concernés, a-t-il ajouté avant de souligner que la prise en charge de la maladie coronaire "repose souvent sur une stratégie invasive en vue d’une revascularisation précoce". Celle-ci étant associée à un traitement médical "intensif" pendant le séjour en hôpital ainsi qu'un traitement "préventif" post-hospitalisation.

De son côté, le Secrétaire général de la Société algérienne de Cardiologie, Mohamed Lamine Bouzid, a fait part de la publication "dans les prochains mois" des plus récentes statistiques liées aux pathologies cardiovasculaires en Algérie, une fois finalisé le Registre national ad hoc, avant de noter que la rencontre d’aujourd’hui sera axée, entre autres, sur la présentation des innovations technologiques en matière médicamenteuse, lesquelles sont destinées à la prévention des infarctus du myocarde (crises cardiaques), qui "souvent sont mortels", a-t-il noté.

"L'Algérie est à jour s'agissant des données scientifiques et fournit des efforts pour l’être également sur le plan de l’acquisition des nouveaux dispositifs et équipements thérapeutiques, lesquels sont très coûteux", a-t-il précisé, insistant sur l'importance de "la prévention". Celle-ci, a-t-il conclu, supposant de "traiter convenablement les facteurs de risque tel que le diabète pour lequel un nouveau traitement est en cours d’enregistrement en Algérie".

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

    • Google ouvre son application de conférences vidéo au grand public

      Google a annoncé mercredi la mise à disposition gratuite de la plateforme de conférences vidéo, Google Meet, destinée au grand public.

      L'application va être progressivement étendue au grand public dans les prochaines semaines, à condition de disposer d'un compte Google (Gmail) ou d'une "identité Google", que l'on peut créer avec n'importe quel email personnel ou professionnel.

      Google Meet était jusqu'à présent réservé aux clients professionnels, soit 6 millions d'entreprises et organisations qui utilisent G-Suite, la gamme de logiciels de Google (avec les emails, le calendrier, le partage de documents, etc).

L'agenda

Ministère de l’Environnement
La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Mme Nacéra Benharath, présidera, le  04 juin , dans la wilaya de Ghardaïa et la wilaya déléguée d’El Ménéa, la célébration de la Journée mondiale de l’environnement.

Radio DGSN
L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale diffusée sur les ondes de la Radio Chaîne I à 16h, sera le  03 juin , consacrée à la sensibilisation sur le danger de laisser les enfants seuls dans un véhicule.

Radio algérienne
L’Etablissement public de radiodiffusion sonore organise, le  04 juin à 9h, à l’auditorium du centre culturel Aïssa-Messaoudi, une cérémonie en l’honneur du personnel de la Radio algérienne mobilisé depuis le début de la crise sanitaire.

 

Assurance et finance islamique 

Sous le patronage du Haut-Conseil islamique, la 2e édition du Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.

 

Salon Impex2020
Le Salon Import-export inter-africain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif-Rahal d’Alger.

Djazagro
Le Salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins Maritimes d’Alger.

Culture
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou annonce le report à des dates ultérieures du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours de Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. La date limite de dépôt des candidatures à ces deux manifestations à été donc prorogée.

Algérie Télécom
Algérie Télécom a lancé le 27 mars dernier le service de demande de lignes téléphoniques et celui de la signalisation des dérangements via son site web www.algérietelecom.dz .Les nouveaux demandeurs de lignes pourront suivre via le courrier électronique les étapes de l’étude de réalisation et les abonnés professionnels pourront signaler leurs dérangements sur le site web sans déplacement.

 

 

 

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Football

Hebergement/Kdhosting : kdconcept