Pour préserver alimentation et climat: il faut agir vite, plaide le Giec
Search
Dimanche 17 Novembre 2019
Journal Electronique

Nourrir correctement les milliards de Terriens ou lutter contre le réchauffement climatique? Le Giec a esquissé jeudi des pistes pour ne pas être un jour confronté à ce dilemme et a appelé à agir vite. Les humains ont dégradé un quart des terres émergées - érosion des sols, désertification, déforestation, perte de biodiversité... - et le changement climatique accentue cette pression. Ce mélange explosif représente une menace pour la sécurité alimentaire d'une population grandissante, de près de 8 milliards d'individus. Telles sont les conclusions majeures du rapport spécial du Giec sur "le changement climatique, la désertification, la dégradation des sols, la gestion durable des terres, la sécurité alimentaire et les flux de gaz à effet de serre dans les écosystèmes terrestres" dévoilé jeudi à Genève.

"La pression humaine sur les terres grandit, les terres font partie de la solution mais ne peuvent pas tout", a résumé devant la presse Debra Roberts, co-présidente du groupe des experts climat de l'ONU. Le système alimentaire dans son ensemble génère "jusqu'à un tiers de nos émissions" de gaz à effet de serre, a souligné Eduardo Calvo Buendia, co-président du Giec. Et des pratiques agricoles trop intensives peuvent appauvrir les sols.

Le temps est compté, alors que le réchauffement des terres émergées atteint déjà 1,53°C, le double de la hausse globale (océans compris), selon le rapport.

                                                 Risques pour l'alimentation

Les risques d'instabilité en termes d'approvisionnement alimentaire pourraient être "très élevés" à 2°C, a expliqué Valérie Masson-Delmotte, co-présidente du Giec.

On veut "réduire les émissions issues des terres le plus possible" mais sans oublier "l'autre part de l'équation: les émissions de gaz à effet de serre principalement issues du secteur de l'énergie", a insisté auprès de l'AFP Hoesung Lee, président du Giec.

La marge est étroite si l'on veut à la fois contenir le réchauffement et ses effets dévastateurs sur les terres et nourrir convenablement une population, qui pourrait dépasser 11 milliards d'individus à la fin du siècle.

"Nous devons penser de manière beaucoup plus approfondie à la façon dont nous allons utiliser chaque hectare. Les terres doivent permettre de cultiver notre nourriture, fournir la biodiversité et l'eau douce, donner du travail à des milliards de personnes et capturer des milliards de tonnes de carbone", commente Piers Forster, professeur sur le changement climatique à l'université de Leeds.

Le Giec a élaboré différents scénarios pour limiter le réchauffement à 1,5°C ou bien en dessous de 2°C par rapport à la période pré-industrielle. Ils incluent des mesures d'atténuation basées sur les terres et des changements d'usage, combinant boisement, reboisement, une déforestation réduite et des bioénergies.

                                                           Moins de viande

Pour le Giec, des solutions existent du côté du système alimentaire et des habitudes de consommation. Actuellement, de "25 à 30% de la production totale de nourriture est gaspillée", souligne-t-il, alors qu'environ 820 millions de personnes souffrent de la faim.

Si dans les régions pauvres, l'apport en protéines animales est parfois insuffisant, dans les pays riches, il peut dépasser les recommandations nutritionnelles, avec 2 milliards d'adultes en surpoids ou obèses. Le rapport souligne l'intérêt pour l'environnement et la santé de régimes moins riches en viande mais "le Giec ne prescrit pas les régimes des gens", a insisté son co-président, Jim Skea.

Santé

    • Stériliser les moustiques pour combattre des maladies

      L'ONU a indiqué jeudi qu'elle allait examiner s'il était possible de combattre des maladies comme la dengue ou Zika en réduisant le nombre de moustiques dans le monde, en traquant et stérilisant les mâles. Le constat de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est sans appel: les moustiques font partie des animaux les plus dangereux par le nombre de décès qu'ils provoquent dans le monde. L'infection à virus Zika, la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune sont ainsi quatre maladies transmises à l'homme par la même espèce de moustique, appelé Aedes aegypti.

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 

Ministère de l’Habitat
Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Kamel Beldjoud, poursuit sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tébessa.

Ministère de l’Education nationale
Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, prendra part aux travaux de la 40e session de la Conférence générale de l’Unesco, qui aura lieu du 12 au 27 novembre à Paris (France).

Ministère de la Santé
Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière lance, du 17 au 19 novembre à Oran, une campagne de dépistage du diabète et l’HTA et leurs complications.

Ministère de l’Agriculture
Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Cherif Omari, procédera, le 18 novembre , à l’ouverture officielle de la 5e édition du Salon international de la datte (Sidab), à l’Ecole régionale des sports olympiques de la cité El-Allia, wilaya de Biskra.

Musée national du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organise, le 18 novembre à 10h, la 415e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

Ministère des Travaux Publics et des Transports

Le ministre des Travaux Publics et des Transports, Mustapha Kouraba, présidera aujourd’hui à 10h le lancement de la 4e édition du Salon international du transport et de la logistique, prévu du 18 au 21 novembre au Palais des expositions, Pins Maritimes, Alger, organisé par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie en partenariat avec la Safex, sous le thème «Le transport des marchandises en Algérie, opportunités et difficultés».

 

 

CNAS

La caisse nationale de sécurité sociale, agence d’Alger lance jusqu’au 21 novembre au niveau des universités d’Alger une campagne d’information et de sensibilisation au profit des étudiants.

 

Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé pour faire don de sang.

 

 

 Cash Assurances

La compagnie d’assurance des hydrocarbures Cash organise le 18 novembre partir de 8h30, au CIC Abdellatif Rahal ,un séminaire au profit des dirigeants d’entreprises et leurs collaborateurs de la région centre ,portant le thème « L’assurance entre Innovation et Accompagnement »

 Ambassade du Japon

L’ambassade du Japon à Alger organise à partir du 14 novembre à17h, l’ouverture de la semaine culturelle japonaise au Musée des Beaux-arts d’Alger.

 

 Salle Ibn Zeydoun 

A l’occasion de la sortie de son nouvel album «Wlidy», le chanteur Youss donnera, le 21 novembre à la salle Ibn Zeydoun de l’Office Riadh El Feth, à Alger, un concert de musique.

 

Protection Civile
Sous le patronage du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, la direction générale de la Protection civile lance, à partir de la wilaya de M’sila, une campagne nationale de prévention et de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone, sous le slogan «Un hiver chaud sans risques».

 

Park Mall de Sétif
Le groupe Babylone sera en concert le 30 novembre à 14h à la salle The Dôme Park Mall, Sétif. La première partie sera assurée par Dj. Souhil.

Coupole Mohamed-Boudiaf
Le rappeur franco-algérien Anas se produira pour la première fois en Algérie avec un concert prévu le 21 novembre prochain à partir de 18h à la Coupole du complexe Mohamed-Boudiaf d’Alger. La première partie du spectacle sera assurée par Dj Randall et Zedk.

 

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept