Paralysie de l’activité économique durant l’Aïd: des pertes sèches enregistrées
Search
Mardi 21 Janvier 2020
Journal Electronique

Les deux jours chômés et payés de l’Aïd ont un impact non négligeable sur la productivité des entreprises, en particulier, et sur l’économie nationale, en général. Une incidence dont peu se soucient. Parmi eux des économistes.

"Un groupe d’experts s’est penché sur le sujet. Il ressort de leur étude que 60 millions de dollars de pertes sont enregistrés durant les deux jours de l’Aïd El Adha. Multiplier ces chiffres par le nombre de journées fériées, vous saurez la totalité. Parmi les causes, il y a l’arrêt des communications bancaires sachant que les banques algériennes effectuent des transactions avec près de 500 établissements financiers à travers le monde. Ceci engendre assurément des pertes en espèces réduisant ainsi les rentrées d’argent», explique Mebarek Malek Serraï, économiste et consultant international. Des unités de production et des entreprises de services sont également en latence durant cette période. «Le débarquement des marchandises est bloqué dans les ports en l’absence des responsables et des dockers. Pendant ce temps, les bateaux en rade qui attendent d’être déchargés coûtent cher en surestaries dues justement à cette attente», relève-t-il. L’expert note aussi le pourrissement des produits agricoles faute d’ouvriers qui s’absentent à l’occasion des fêtes. Selon lui, 12% de la production est perdue. «Une étude de la FAO en collaboration avec des experts algériens a mentionné des pertes sèches notamment dans les champs. Fruits et légumes pourrissent avant la cueillette à cause du prolongement de la période de maturation», note Serraï. Il a également mis en avant le phénomène du gaspillage en tous genres. «Une perte sèche de 30% de sucre est enregistrée alors que la matière première est importée en devises. Utilisé comme ingrédient dans plusieurs gâteaux et plats, une bonne partie de sucre se retrouve dans les poubelles», souligne l’économiste.

Kamel Rezig, économiste et enseignant universitaire, établit le même constat. «Dans n’importe ville d’Algérie, l’Aïd est synonyme d’un gel quasi général de l’activité économique et commerciale. Cette paralysie s’étale sur une semaine», constate Rezig, rappelant que dans d’autres pays musulmans, à l’instar de la Turquie, de l’Egypte ou de l’Arabie saoudite, c’est durant cette période que le commerce bat son plein, vu l’énorme demande. Pour l’économiste, si l’Aïd El Adha est sacré pour tous les musulmans, le travail doit l’être également. «Du moment que le commerçant est inscrit sur le registre national du commerce, il est tenu d’assurer le service», soutient-il. Toutefois, il a évoqué l’inutilité du programme de permanence prôné par les autorités. «Il est inconcevable que le ministère du Commerce soit obligé d’intervenir pour désigner les commerçants concernés par la permanence et de sanctionner les contrevenants», soutient-il.

Rezig a, en outre, rappelé les dépenses allouées pour les opérations de contrôle des permanenciers, alors qu’il est plus facile d’ouvrir et de poursuivre son activité. Une question : comment y remédier à cette problématique récurrente ? Pour les deux experts, une révolution culturelle est à même de changer les mentalités à tous les niveaux, consommateurs, commerçants et pouvoirs publics. «Chacun doit assumer sa responsabilité dans son poste, commerçant, pharmacien… tous à la même enseigne», affirme Serraï.

Karima Dehiles

  • tebboune-investiture008
  • tebboune-investiture007
  • tebboune-investiture006
  • tebboune-investiture005
  • tebboune-investiture004
  • tebboune-investiture003
  • tebboune-investiture002
  • tebboune-investiture001
  • tebboune-investiture009
  •  tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture010
  • tebboune-investiture012
  • tebboune-investiture011

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Ministère des Ressources en eau
Le ministre des Ressources en eau, Arezki Berraki, effectuera le 23 janvier une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj.

Musée du moudjahid
Le Musée national du moudjahid organise, le 23 janvier à 10h, simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 434e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération nationale.

Machaâl Echahid
L’association Machaâl Echahid, en collaboration avec le quotidien El Moudjahid, organise le 22 janvier à 10h, à l’occasion du 60e anniversaire de la création de l’état-major de l’Armée de libération nationale, une conférence en hommage à ses membres.

 

HCI

Le Haut-Conseil islamique organisera, les 25 et 26 février, en coopération avec la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, le colloque international Mohamed El Arabi Ben Etebani intitulé «La connaissance nodale et son impact sur l’unité et la stabilité de la nation».

DGF
La Direction générale des forêts organise, le 22 janvier  , à partir de 14h30, à l’hôtel Golden Tulipe d’Alger, un atelier consacré à la valorisation des produits forestiers à travers la validation du rapport juridique établi par un expert de la FAO.

 Salon national du recrutement

Le 14e Salon national du recrutement «Carrefour, emploi et formation» se tiendra, du 28 au 30 janvier, au Centre international des conférences Abdellatif-Rahal (Alger).

 

Université Oran 1

L’Université Oran 1 Ahmed-Ben-Bella organisera, à la fin du mois de janvier, des journées scientifiques dédiées à l’agriculture intelligente.

Don de sang
La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, à faire un don de son sang.

DGSN

La Direction générale de la Sûreté nationale organise,  le 22 janvier  à 9h30, à l’Ecole nationale supérieure de police Ali-Tounsi (Châteauneuf, Alger), une conférence de presse pour présenter le bilan des activités de la direction de la police des frontières et des unités aériennes de la Sûreté nationale de l’année 2019.

 

 

Opéra d’Alger
Sous l’égide du ministère de la Culture, l’opéra d’Alger Boualem-Bessaïh présente, du 21 au 24 janvier à 19h, le spectacle «la Belle au bois dormant», du ballet de Saint-Pétersbourg.

Ligue algérienne de la pensée et de la culture
La Ligue algérienne de la pensée et de la culture organisera sa 9e conférence, le 25 janvier, à 13h, au palais de la culture Moufdi-Zakaria (Alger).


Sûreté nationale

L’émission «Li Amnikoum» de la Sûreté nationale, émise sur les ondes de la radio Chaîne I à 16h, sera consacrée le 22 janvier  aux préoccupations et questions des auditeurs autour de la sécurité routière.
Éditions Chihab
Les éditions Chihab organiseront, le 25 janvier à 14h, à la librairie Chihab, à Alger, une rencontre-débat avec Abdelkader Kara à l’occasion de la parution de son ouvrage Mémoire d’un combattant de la base de l’Est.

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept