Représailles massives de l’armée et des milices : Une forme de crime contre l’humanité
Search
Vendredi 25 Septembre 2020
Journal Electronique

L’historienne Claire Mauss-Copeaux au terme d’une longue et minutieuse recherche, croisant des archives extrêmement importantes et témoignages des survivants des deux bords s’interroge: «Que s’est-il exactement passé en Algérie, le 20 août 1955, quand, à midi précise, des soldats de l’Armée de libération nationale, appuyés par la population, ont attaqué simultanément les agglomérations situées dans le quadrilatère délimité par Collo, Philippeville, Guelma et Constantine ? Y a- t-il eu, comme on le dit, un massacre généralisé perpétré par les Algériens», s’interrogeait-elle dans son ouvrage de référence «Algérie, 20 août 1955. Insurrection, répression, massacres» (Éditions Payot, Paris, 2011, Éditions Média-Plus, Constantine, 2012). Et de renchérir : «(…) Que sait-on réellement des semaines suivantes, où la répression et les représailles se soldèrent par la mort de milliers de civils algériens ?» En fait, des décomptes officieux font état de milliers d’Algériens tués dans des villes et villages.
Le bilan officiel ne reconnaît que 26 militaires et 92 civils dont 71 Européens tués. Pour elle, il fallait «dépasser les récits mythiques français dans lesquels on ne parle jamais de l’insurrection, mais uniquement du massacre d’Européens au village minier d’El Halia, à l’est de Philippeville (Skikda)». L’historienne, invitée pour un colloque par l’université de Skikda, considère que les représailles menées par l’armée française «peuvent être considérées juridiquement comme une forme de crime contre l’humanité». Unanimes, historiens et moudjahidine estiment que l’offensive, menée le 20 août 1955 par Zighoud Youcef dans le Nord-Constantinois ,aura été un tournant décisif durant la guerre de libération nationale. Selon eux, l’un des objectifs était de desserrer l’étau sur les Aurès où l’armée française s’est déployée en force et donner un second souffle à la révolution, d’autant plus que la question algérienne était inscrite à l’ordre du jour de l’Assemblée générale de l’ONU, le 30 septembre 1955. Le concepteur de l’offensive avait tenu une réunion avec les moudjahidine sur les hauteurs de Constantine (Djebel Ouahch) pour préparer l’action. Des membres de l’ONM de Constantine évoquent «un malaise psychologique» chez Zighoud qui, disent-ils, se sentait quelque peu responsable de la mort de Didouche Mourad, le 18 janvier 1955. Ce grand militant venait d’Alger et ne connaissait pas beaucoup la région de l’Est.
L’attaque programmée pour midi visait les commissariats et les conseils municipaux principalement dans les villes de Constantine, Skikda, Guelma et Collo. Les hommes de Zighoud, soutenus par endroits par les populations locales, s’y sont déployés. L’offense allait toutefois susciter des représailles des autorités et de milices européennes qui ont causé de nombreux morts et blessés. Un génocide a été perpétré à l’encontre de 12.000 civils à Skikda dont des enfants et des femmes. Le massacre a dévoilé les crimes de guerre de la France après la diffusion de photographies par les médias américains de tueries à Aïn Abid et El Halia à Skikda.
 Nasser Hannachi

  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Parlement
Le Parlement avec ses deux chambres ouvrira sa session ordinaire le 2 septembre. La séance d’ouverture du Conseil de la nation est prévue à 11h. 

 Exposition  virtuelle

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

Fédération algérienne de voile 
Le premier stage des sélections algériennes de voile se déroulera la mi-août à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Est).

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept