Fête de la victoire: mémoire ressurgie
Search
Samedi 24 Août 2019
Journal Electronique

Les Accords d’Evian ont relevé longtemps du domaine du déni. Pourtant, signés le 18 avril 1962, ils ont mis fin à un conflit meurtrier. Beaucoup d’Algériens ont été tués, emprisonnés, des villages furent détruits et l’entrée, le lendemain du cessez-le-feu, à midi pile, annonçait la naissance de la nouvelle Algérie tant rêvée. Ils comportent deux grandes parties, l’une relative aux dispositions liées au cessez-le-feu, et l’autre détaillant l’organisation des pouvoirs durant la période transitoire et les perspectives de la coopération bilatérale. Dans un livre (1962, le chemin de l’indépendance) publié par l’Anep, Abdelmadjid Merdaci note que «parmi les trous de mémoire institués par le récit national politiquement accrédité par le régime autoritaire, celui qui assigne à l’oubli les Accords d’Evian». La journée du 19 Mars ne donnait pas lieu à des cérémonies d’hommage et de recueillement. Il a fallu la décrispation amorcée dans les années 1980 par le Président Chadli pour lever un tantinet le couvercle du silence. En 1984, des personnalités furent réhabilitées, à l’instar de Krim Belkacem, assassiné en Allemagne, qui avait signé les Accords d’Evian en sa qualité de vice-président du gouvernement provisoire de la république algérienne (GPRA). Ses ossements furent réinhumés au carré des martyrs d’El Alia. Des acteurs de premier plan, comme Saâd Dahleb qui était ministre des Affaires étrangères et membre de la délégation du GPRA, et M’hamed Yazid, purent animer des conférences et s’exprimer dans la presse. A l’OPU, Benyoucef Benkhedda fit paraître en 1986 «Les Accords d’Evian». Les événements d’Octobre 1988 ont ensuite permis l’émergence des mémoires enfouies. La parole s’est libérée sur cet épisode, et d’autres jusque-là occultés. Haya Djelloul réalisa un documentaire très fouillé que diffusa l’ENTV et qui, en 2008, donna matière à un ouvrage sous le titre «Evian 62, le dernier combat». Des acteurs de premier plan ont livré leurs témoignages. Saâd Dahleb, dans «Mission accomplie» (1990), a raconté le processus des négociations, les points d’achoppement, notamment sur le futur du Sahara, le statut de la minorité européenne. L’ouvrage de Rédha Malek, porte-parole de la délégation du GPRA, compléta en 1995 cette résurgence de l’histoire d’accords évoqués par ailleurs dans d’autres écrits sur cette période troublée. Malek et tous les autres ont nié, lors des conférences, l’existence d’une partie secrète. Deux raisons semblent être à l’origine de cette occultation d’une date fondatrice. Les dernières années de la guerre furent marquées par des conflits entre le GPRA et l’état- major de l’ALN qui avait émis des réserves sur le contenu des accords perçus comme «néocolonialistes», par Boumediène notamment. Après la fin de la guerre, la mystique d’une révolution où le seul héros était le peuple fut entretenue. «Cela rendait acceptable la mise sous le boisseau des trajectoires militantes individuelles quand bien déterminantes dans la construction du destin collectif», écrit Merdaci.

R. Hammoudi

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

    • Conférence sur Zighoud Youcef au Musée du Moudjahid : Le « sauveur» de la révolution

      Les événements du 20 août 1955 auraient «sauvé» la révolution, selon Mohamed Guechoud . Lors d’une rencontre, Mardi, au musée du Moudjahid, ce membre de l’ALN a rappelé qu’à cette période la révolution passait par une phase difficile, suite à la mort et l’arrestation d’un bon nombre de leaders du FLN, dont des membres du groupe des 22. «C’est ce qui a compromis la stratégie de lutte suivie jusque là. La France coloniale avait mobilisé toutes ses forces dans la région des Aurès, pensant que c’était le fief de la révolution», a-t-il expliqué. « Très vite, elle a mis la région sous- embargo, rendant difficile la communication entre les chefs de la révolution et l’acheminement du ravitaillement», a-t-il renchéri.

Sciences et Technologies

L'agenda

 

Ministère de la formation professionnelle

Le Ministre de la formation et de l'enseignement professionnels M. Dada Moussa Belkheir effectuera le 25 et le 26 Aout à 8h30 une visite de travail et d'inspection dans les wilayas de Tiaret et Ain Defla .

 Don de sang

La fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans, en bonne santé, pour répondre en masse à l’appel du cœur.

 Ambassade de Vietnam

A l’occasion du 74e anniversaire de la fête nationale du vietnam, l’ambassade de la république socialiste du vietnam en Algérie organise le 27 Août à partir de 18h30, à la salle Ibn Zeydoun Riad El Feth, une exposition de photographies sur le vietnam et une projection d’un film documentaire intitulé » Vietnam, joyau de l’Asie ».

 FNA

Le président de front national Algérien M. Moussa Touati aujourd'hui à 10 une conférence de presse au siège de front.

 Mouvement el Binna

Le Mouvement El-Bina organise aujour'hui à 10h à Sétif un rassemblement populaire annimé par Le président du mouvement M. Abdelkader Bengrina .

 Wilaya d'Alger

Le wali d'Alger M. Abdelkhalek Siouda effectuera aujourd'hui à 7h30 une visite d'inspection des projets de secteur de l'éducation national dans la wilaya.

 

 

 

Football

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept