Imprimer

un enjeu majeur 

A un mois, jour pour jour, de la présidentielle de tous les enjeux, les candidats en course se préparent à partir en campagne pour la conquête de l’électorat en baromètre incontournable de leur représentativité et de la réussite du processus électoral. Si toutes les conditions de crédibilité et de sécurité des urnes sont réunies, le principal défi réside, cependant, dans cette capacité de mobilisation de la population dont les manifestations de soutien aux élections laissent espérer un engouement à la hauteur des attentes pour un changement en profondeur. La bataille électorale sera celle des programmes objectivement affinés dans les sorties sur le terrain et globalement ancrés dans les certitudes partagées par tous les candidats, s’agissant notamment de la viabilité de la solution constitutionnelle, la lutte contre la corruption, la refondation de l’Etat et l’urgence d’un changement par la voie pacifique. Mais elle se renforce aussi par le choix des alliances, dictée par le souci de procéder à un élargissement de la base électorale. Ce qui, indéniablement, renseigne sur l’implication active des autres formations politiques acquises au scrutin du 12 décembre. En rupture avec une gouvernance défaillante et avec l’ère de la légitimité révolutionnaire, la légitimité constitutionnelle est par excellence l’acte de naissance de la nouvelle Algérie qui sortira des urnes de la transparence et appelée à répondre aux urgences économiques et sociales. La consolidation de l’édifice institutionnel, garant du retour à la stabilité, favorise la relance d’une économie confrontée à des «contraintes drastiques». Le constat, dressé par l’Union nationale des entrepreneurs publics, révèle des «situations extrêmement difficiles à gérer qui hypothèquent la vie même de nombreuses entreprises». L’organisation patronale estime que «cette situation de stagnation économique, si elle venait à se poursuivre, risque d’avoir pour conséquences, notamment la déliquescence du tissu industriel national et l’aggravation du chômage qui touche de nombreux citoyens, en particulier les jeunes». A l’heure du choix de son destin, l’Algérie au-dessus de toutes les considérations n’a besoin ni de tergiversations ni de faux fuyants.
 Horizons