Imprimer

Une arme  à double tranchant

L’espace méditerranéen, auquel appartient naturellement l’Algérie, porte de grosses fractures entre ses deux rives nord et sud, que certains courants idéologiques, certains intérêts étroits de part et d’autre veulent élargir et approfondir pour créer un fossé infranchissable, tandis que d’autres forces tendent à confiner cet ensemble régional à la marge des affaires internationales, alors même qu’il constitue, sur tous les plans, l’un des centres névralgiques de la planète. Dans un monde où l’information tient une place capitale, celle-ci est également devenue une arme à double tranchant. Les forces centrifuges qui travaillent à fissurer l’espace méditerranéen manipulent, travestissent ou versent dans la contrefaçon des news grâce aux prouesses des technologies modernes. Les effets sont parfois dévastateurs en cette ère de l’information débridée, où le journalisme classique a déjà perdu énormément de terrain et en perd davantage chaque jour. Dans ce cadre, les agences de presse méditerranéennes, grâce à leur professionnalisme et à l’expérience accumulée, peuvent jouer un rôle éminemment positif, tel que l’a souligné le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Hassan Rabehi, dans son allocution à l’occasion de l’ouverture des travaux de la 28e assemblée générale de l’Alliance des agences de presse méditerranéennes, en indiquant que de «lourdes responsabilités incombent aux agences de presse en matière de prise de conscience et de dissipation des doutes quant aux processus enclenchés, mais aussi du sentiment de désespoir qui pourrait toucher une ou plusieurs franges de la société du fait du foisonnement des fake news qui ne reflètent nullement les bonnes intentions des gouvernements concernant la promotion de la bonne gouvernance et l’ancrage de la pratique démocratique». Des pays de l’espace méditerranéen, telle l’Algérie, qui tentent de s’amarrer à une démocratie à l’abri des effets des influences extérieures néfastes, en souffrent assurément alors même qu’ils ressentent le besoin d’un rôle positif des médias pour conforter leurs parcours. En diffusant des informations crédibles à partir de sources fiables, «avant même que les fabulateurs et les cercles tendancieux n’étalent leur marchandise fourvoyante», ces agences de presse contribueront positivement à l’édification d’un ensemble méditerranéen en accord avec la culture du partage et du vivre-ensemble en paix au bénéfice de tous les peuples qui le composent.
 Horizons