L'éditorial
Search
Dimanche 24 Mars 2019
Journal Electronique

l’urgence d’un consensus  

Il est grandement temps de sortir de la crise qui n’a que trop duré. L’urgence d’un consensus s’impose à tous pour mettre en œuvre la revendication démocratique d’une 2e république, unanimement admise, et, comme chaque vendredi depuis maintenant un mois, relayée par un peuple aux qualités de discernement incontestables. La marche en avant qui se caractérise par l’absence de violence et le civisme laisse espérer que l’esprit de maturité et le sens des responsabilités sont porteurs de perspectives prometteuses pour l’avenir de l’Algérie indissociable de la stabilité durement arrachée. Il y a beaucoup à espérer de ce formidable élan patriotique qui se refuse à toute forme d’ingérence, érigée en credo incontournable par les manifestants. Il y a effectivement à espérer du levain patriotique plaçant l’Algérie unie et souveraine au-dessus de toute considération pour dégager les opportunistes recyclés ici dans la dynamique de changement et les responsables de la tragédie algérienne de retour dans les capitales étrangères de la déstabilisation jamais démentie. Ce sont là des vertus qui favorisent objectivement la quête consensuelle pour la refondation démocratique en symbiose avec les attentes des citoyens d’un avenir meilleur. La transition reste incontournable pour mettre en place le cadre et les mécanismes adéquats du passage à une nouvelle gouvernance. Elle est, qu’on se le dise, aux antipodes des surenchères et du nihilisme sectateur sans lendemain et sans portée stratégique pour le projet consensuel de rénovation nationale. Bien plus, dans l’intérêt bien compris de l’Algérie au-dessus de tous, la pérennité des institutions nationales, garantes du fonctionnement de l’Etat et des besoins fondamentaux des citoyens, est une ligne rouge qui nous sépare du chaos aux conséquences inimaginables. Bien sûr, la perspective d’une conférence nationale de consensus, impliquant toutes les forces politiques et sociales, la société civile et toutes les catégories de la population, particulièrement les jeunes et les femmes, est réellement l’expression de la solution démocratique qui peut tracer la voie au basculement dans la 2e république.
Horizons

Seul le dialogue…

Pour le cinquième vendredi consécutif, toutes les régions du pays ont connu d’imposantes manifestations populaires. Un élan sans commune mesure, que ce soit par son caractère pacifique ou son étendue qui ne cesse de canaliser de semaine en semaine davantage de citoyens. On parle de millions de manifestants sortis dans les rues pour revendiquer un changement radical du système de gouvernance. Ainsi, un mois après le début de la mobilisation, celle-ci ne faiblit pas. Au lendemain du 22 février dernier, date marquant le début de la contestation populaire, le président de la République a, dans ses messages adressés à la nation, reconnu le caractère pacifique du mouvement et la justesse des revendications exprimées. Dans ce sillage, le chef de l’Etat a pris la décision de reporter l’élection présidentielle pour s’atteler à la refondation du système politique, économique et social du pays dans le cadre d’une nouvelle république, dont la conception est déléguée à la conférence nationale inclusive qui s’attellera à préparer une nouvelle Constitution et établir un calendrier électoral. Néanmoins, pour l’heure, l’ensemble des initiatives visant à instaurer un dialogue consensuel devant permettre de réunir les éléments pour surmonter cette conjoncture n’ont pas encore porté leurs fruits. Dépasser le statu quo est la seule voie salutaire pour garantir un devenir serein au pays. C’est là l’urgent défi à relever aux fins d’éviter toute situation de blocage. Toutes les forces de la nation sont aujourd’hui condamnées à œuvrer sereinement et dans un cadre apaisé, à travers un dialogue ordonné, au seul et unique bénéfice de la patrie. Il est plus qu’urgent d’épargner à notre pays une aggravation de sa situation économique, déjà difficile depuis la chute des prix des hydrocarbures durant l’été 2014. L’économie sera le secteur le plus impacté en cas de persistance de ce statu quo. Les conséquences sur le plan social seront alors fortement ressenties. D’où la nécessité de trouver une issue consensuelle et civilisée à la situation afin de lancer le plus tôt possible les chantiers de l’Algérie de demain.

 

Une transition pacifique et ordonnée

Loin du tropisme déstabilisateur et du radicalisme porteur de risque de division et de dérives chaotiques aux conséquences incalculables pour l’avenir et la stabilité de l’Algérie, il importe aujourd’hui plus que jamais de faire preuve d’un sens aigu des responsabilités, de conscience et de maturité pour pouvoir aller vers une transition pacifique et organisée en phase avec le patriotisme, le civisme et la fraternité qui ont caractérisé les marches pacifiques. Face à une conjoncture particulière, il y a l’urgence d’une démarche consensuelle ouverte à toutes les forces politiques, sociales et à la société civile engagées dans la construction de la 2e république. Elle se renforce par les revendications populaires légitimes, l’ancrage d’un débat démocratique constructif, le renforcement du dialogue national et la concrétisation des aspirations au changement incompatible avec les surenchères de ceux qui poussent à l’aggravation de la crise en appelant à un changement ex nihilo. «Le changement ne peut pas se faire tout seul, il ne peut pas intervenir d’un coup de baguette magique. Il faut que les gens s’assoient, mettent en forme un programme pour effectuer ce changement et arriver à la 2e république. C’est ce qui manque à l’heure actuelle», a estimé Lakhdar Brahimi. Pour incontournable qu’elle soit, la transition passe par un dialogue qui reste la seule voie du dénouement de la crise. Dans ces épreuves qui mettent en jeu le destin national, le bond en avant s’inscrit dans le processus de refonte de l’Etat national à hauteur des «aspirations socio-économiques et culturelles du peuple algérien», a indiqué le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans un message publié à l’occasion de la fête de la Victoire. «Que l’Algérie vive, dans un venir proche, une transition harmonieuse et assiste à la remise des rênes à une nouvelle génération», a annoncé le président de la République qui s’est engagé à la concrétiser avant la fin de son parcours présidentiel «à vos côtés et à votre service». La feuille de route prône la tenue de la conférence nationale inclusive chargée de changer le «régime de gouvernance» et de «renouveler ses systèmes politique, économique et social». En prélude à un nouveau processus électoral, il est prévu une révision constitutionnelle «profonde et globale» pour un basculement dans la 2e république. Du secteur opérationnel de Tindouf, le général de corps d’armée Gaïd-Salah, vice-ministre de la Défense nationale et chef d’état-major de l’ANP, se déclare convaincu qu’à «chaque problème, existe une solution, voire plusieurs, quelle que soit leur complexité», en affirmant son optimiste quant à la capacité de l’Algérie à relever «les enjeux, tous les enjeux», pour tracer un «avenir meilleur».
 Horizons

Prélude à la nouvelle République

«Notre pays s’apprête à changer son régime de gouvernance», a affirmé le président de la République dans son message adressé hier à la nation à l’occasion de la célébration de la fête de la Victoire. Le ton est ainsi donné et la marche résolue vers la nouvelle république ne doit souffrir aucun délai supplémentaire. L’Algérie de demain est de facto mise entre les mains de la conférence nationale inclusive qui, rappelle le président de la République, «se tiendra dans un très proche avenir». Dans cette conjoncture charnière que traverse notre pays, cette conférence sera donc le catalyseur qui réunira toutes les forces vives de la nation et où seront également représentées l’intégralité des franges de la société pour décider en toute souveraineté de ce que sera faite l’Algérie. La destinée de notre patrie est entre ses mains. «La mission de cette conférence est d’autant plus sensible que c’est à elle que revient la tâche d’émettre des décisions cruciales à même d’opérer le bond qualitatif que réclame notre peuple, notamment les jeunes», écrit en ce sens le chef de l’Etat. En plus de la révision globale et profonde de la Constitution qui balisera notamment l’assise juridique pour la tenue de l’élection présidentielle, l’autre mission dévolue à la conférence est, en effet, d’opérer un renouvellement fondamental des régimes économique et social à la hauteur des aspirations du peuple, mais aussi aux fins de garantir à notre pays les outils et le cadre sous-tendant une réussite d’une rupture salutaire de son économie rentière. C’est en somme un changement tous azimuts que l’on espère de la future Assemblée. En passe d’entrer dans une période de transition, au terme de laquelle notre pays n’en sortira que renforcé et fort par ses institutions, le président de la République a rappelé que «l’Algérie est forte d’une armée connue pour son haut niveau de professionnalisme et ses sacrifices exemplaires, mais il n’en demeure pas moins que sa sécurité et sa stabilité en appellent également à un peuple qui soit à la hauteur de ses aspirations socio-économiques et culturelles». En somme, la tenue prochaine de la conférence nationale inclusive, qui est le prélude à la consécration de la nouvelle république, ainsi que la stabilité et la sécurité du pays seront l’objectif que s’assigne le chef de l’Etat avant la fin de son parcours présidentiel, comme il a conclu dans son message.
 Horizons

Un gouvernement de large ouverture

La société civile en acteur du changement et la jeunesse, ambitieuse et mature en ligne directrice de la transition pacifique qui «ne durera pas une année», constituent les principaux axes majeurs du gouvernement ouvert également à toute l’opposition, y compris celle qui n’est pas représentée dans les Assemblées nationales. Ce sont «toutes les compétences nationales», évoquées par le Premier ministre, Noureddine Bedoui, lors de la conférence de presse conjointement animée le jeudi 14 mars avec le vice-Premier ministre, Ramtane Lamamra, qui sont sollicitées pour contribuer au basculement dans la 2e république. «Outre ce critère de désignation, les différentes propositions émanant du mouvement de protestation feront partie des critères de sélection», a précisé le Premier ministre. Dans sa configuration globale, le gouvernement de transition accorde une importance particulière à l’émergence de «nouveaux visages, des femmes et des jeunes», et la participation de l’opposition et de la société civile, a indiqué le vice-Premier ministre. Dans un «gouvernement de large ouverture», a relevé l’APS, citant une source bien informée, la part belle est ainsi donnée aux «compétences nationales avec ou sans affiliation politique» et reflétant de «manière significative les caractéristiques démographiques de la société algérienne» pour conduire à bon port la transition démocratique apaisée. Des consultations seront entreprises avec les formations politiques, des personnalités et des représentants de la société civile acquis au «dialogue national inclusif» revendiqué par des associations nationales et destiné à un encadrement du mouvement de protestation populaire. Sous l’appellation «l’Algérie… la nouvelle ère», la rencontre de l’Union nationale du mouvement associatif, qui comprend 1.600 associations, a appelé les «acteurs de la société civile» à s’engager efficacement pour concrétiser les revendications populaires dans un cadre organisé, en s’écartant de la «culture de remise en cause». Tous ensemble pour jeter les bases d’une deuxième république à hauteur des ambitions de la jeunesse.
Horizons

 

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 

 Ministère de la Santé
Le ministère de la Santé organisera le 24 mars, à 9h, au niveau de l’Institut national de santé publique, une journée d’information et de sensibilisation sur la lutte contre la tuberculose.

Salon Batimatec

Le 22e Salon international du bâtiment, des matériaux de construction et des travaux publics aura lieu  demain à partir de 10h, à la Safex, Pins Maritimes, Alger.

 EAC

L’Etablissement arts et culture, en collaboration avec la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Alger, organise jusqu’au 4 avril au centre culturel Mustapha-Kateb, une exposition collective d’artisanat d’art.

Forum d’El Moudjahid
Le forum d’El Moudjahid recevra le 23 mars, à 9h, Fatiha Benabbou, spécialiste en droit constitutionnelle, et Smaïl Lalmas, économiste. Les débats porteront sur la gestion de la période de transition et les alternatives proposées pour éviter le blocage des institutions de l’Etat.

 

Musée du moudjahid

Le Musée national du moudjahid organisera, le 25 mars, à 10h, à la kasma des moudjahidine de Bordj El Bahri (Alger), et simultanément au niveau des musées du moudjahid à travers le pays, la 347e rencontre avec les moudjahidine et moudjahidate pour l’enregistrement de leurs témoignages sur la guerre de Libération.

Salon international de l’industrie agroalimentaire
La 7e édition du Salon international de l’industrie agroalimentaire se tiendra du 27 au 30 mars au Centre des conventions d’Oran.

Librairie  générale d’El Biar
La Librairie générale d’El Biar abritera le 23 mars  à partir de 14h, une vente-dédicace de  Kamel Chekkat de son ouvrage «Authenticité de l’islam à travers thèse et antithèse», paru aux éditions Necib. 

 

 

 

Cirque Il Florilegio
Le cirque Amar (Il Florilegio) revient à Alger avec un tout nouveau où se mêlent super-héros, trapézistes, acrobates, l’impressionnant globe de motos, les animaux sauvages et clowns. Les représentations se dérouleront sur le parking du centre commercial Ardis, jusqu’au 1er avril, du dimanche au jeudi à 18h30.

 

 

Etablissement arts et culture
A l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l’Etablissement arts et culture, en collaboration avec la direction du tourisme et de l’artisanat de la wilaya d’Alger, organise jusqu’au 4 avril, au centre culturel Mustapha-Kateb, une exposition collective d’artisanat d’art.

 

ONCI
L’Office national de la culture et de l’information met en place un programme spécial pour les vacances de printemps à destination des enfants au niveau de l’ensemble de ses espaces.

 

Association Ihcène
L’association SOS 3e âge en détresse Ihcène organise,  le 23 mars  à 19h, un défilé de mode et un dîner caritatifs à l’Ecole supérieure de l’hôtellerie d’Aïn Benian, dans le cadre de l’organisation d’un mariage collectif au profit de 60 orphelins et orphelines d’El Ménéa.

 

PT
La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, présidera, le 23 mars à 10h au siège du parti, une réunion pour présenter le rapport politique d’ouverture des travaux de la session ordinaire de la commission des étudiants du parti.
 
Cinémathèque d’Alger
Dans le cadre de son ciné-club, le Centre algérien de la cinématographie organise,  le 23 mars  à 15h à la Cinémathèque d’Alger, la projection du film de Saddek El Kebir, «Le Bélier magique», en présence du réalisateur et de l’équipe du film.
    
Librairie Media Book
Agora du livre reçoit,  le 23 mars de 9h à 14h à la Librairie Media Book (Alger), le Pr Mostéfa Khiati, président de la Forem, qui reviendra sur les raisons l’ayant poussé à contribuer à l’écriture de l’histoire plurielle de l’Algérie.

Photo news
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • ligne maritime  Alger-Tamentfoust
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  •  Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • Exercice démonstratif combiné avec munitions réelles «Assifa 2018» à In Aménas
  • École El Melah
  • École El Melah

Football

Sports Divers

Conception/Kader Hamidi . Hebergement/Kdhosting : kdconcept