Le Pr Abbas Mahnane, directeur des activités médicales et paramédicales au CHU de Sétif : «Il y a recul de la maladie, mais  la prudence reste de rigueur» 
Search
Mercredi 30 Septembre 2020
Journal Electronique

Entretien réalisé par Azzedine Tiouri

 

 Après une situation des plus alarmantes avec plus de 2.000 cas positifs depuis le début de la pandémie à ce jour, la tendance est à la baisse avec zéro contamination samedi dernier. La pandémie est en net recul à Sétif, reconnaissent les spécialistes, mais la vigilance est de rigueur, préviennent-ils. 


Le directeur des activités médicales et paramédicales au CHU Mohamed-Abdenour-Saâdna de Sétif, le Pr Abbas Mahnane, est l’un des tout premiers acteurs à s’engager dans la prise en charge des premiers malades contaminés au coronavirus. En évaluant la situation après avoir traversé une période des plus difficiles, il se dit satisfait de son évolution, mais insiste sur la prudence et le respect des mesures sanitaires, car cela ne veut pas dire qu’il y a disparition de la maladie, prévient-il. Pour Horizons, il fait le point de la situation prévalant actuellement au CHU.

Quelle est la situation épidémiologique à ce jour ?
Nous avons enregistré une nette amélioration. Il n’y a pas disparition totale de la maladie, mais au niveau du CHU de Sétif, il y a un net recul. Cela veut dire une remarquable amélioration du point de vue décès, hospitalisation et nouveaux cas.

La pression est donc redescendue d’un cran et le personnel soignant souffle un peu…
Nous n’avons plus la même pression qu’auparavant, la fermeture des services que nous avons ouverts comme appoint d’hospitalisation veut tout dire. Nous avons un service de plus de 40 lits que nous avons fermé car il n’y a plus la même demande qu’au moment du pic, mais cela ne veut pas dire que la maladie a disparu.

Peut-on avoir quelques chiffres ?
Je ne les ai pas en tête, mais il y a moins d’occupation des lits et moins de pression qu’auparavant. Il reste uniquement les trois services concernés, la pneumo-phtisio, la médecine interne, les maladies infectieuses, ainsi que les urgences médicales. En ce qui nous concerne, ce n’est plus un problème de chiffres, c’est le problème d’application des mesures de prévention édictées, notamment avec les rentrées sociales et scolaire. A notre niveau, il y a la reprise des internes. C’est une bonne chose. Nous les avons affectés dans un service non Covid, selon l’instruction du ministère de tutelle. La reprise des médecins internes est un bon signe.

Avez-vous des problèmes de moyens et d’équipements ?
Nous n’avons plus de problème d’oxygène. La chloroquine est disponible, ainsi que tous les autres médicaments. Lorsque nous accueillons un malade, nous le traitons suivant un protocole. Par contre, nous souhaitons toujours la construction d’un nouveau CHU, l’actuel a montré ses limites avec la pandémie de la Covid-19.

Vous parliez d’amélioration et de recul de la pandémie. Selon vous, est-ce la conséquence de la prise de conscience des citoyens ou d’une meilleure maîtrise du personnel soignant ayant acquis avec le temps plus d’expérience ?
Plusieurs facteurs entrent en jeu. Le principal reste la prise de conscience des citoyens. Nous constatons plus de gens portant la bavette. Les commerçants respectent les consignes de prévention et demandent à leurs clients de faire de même. C’est aussi grâce aux efforts du wali qui a été ferme concernant ceux qui n’appliquent pas ces règles. Cette prise de conscience est venue après le confinement partiel. L’Aïd El Adha n’a pas été comme l’Aïd El Fitr en termes de contamination, reste que maintenant, avec la fréquentation des plages, le risque demeure. Nous risquons à tout moment une autre flambée. En parlant d’expérience, nous n’avons plus cette peur, cette phobie, ce stress. Nous acceptons mieux psychologiquement la maladie. Le personnel, qui compte un nombre important de cas, a acquis une certaine expérience.

Un mot pour conclure.
Le message qu’on peut adresser à la population d’une manière générale est le respect des règles de prévention, avant la mise sur le marché d’un vaccin efficace. Les mesures de prévention doivent être respectées. Espérons que nous aurons pas un deuxième pic, comme c’est le cas dans plusieurs pays, notamment européens.
 A. T.

  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja
  • Le Président Tebboune inaugure le Cercle du site de l'ANP à Ain Naadja

Santé

Environnement

Destination Algérie

Culture

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

 Parlement
Le Parlement avec ses deux chambres ouvrira sa session ordinaire le 2 septembre. La séance d’ouverture du Conseil de la nation est prévue à 11h. 

 Exposition  virtuelle

Sous l’égide du ministère de la Culture, l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) organise une exposition virtuelle animée par l’artiste plasticien Younès Kouider sur la page facebook

 

Assurance et finance islamique
Sous le patronage du Haut-  Conseil islamique, le 2e Symposium algérien de l’assurance et de la finance islamique aura lieu les 22 et 23 novembre 2020 à Alger.


Salon Import-export

Le salon import-export  interafricain Impex2020 aura lieu du 6 au 8 septembre au Centre international des conférences Abdelatif Rahal d’Alger. 

Djazagro
Le salon professionnel de la production agroalimentaire Djazagro aura lieu du 21 au 24 septembre au Palais des expositions des Pins  Maritimes 

 

Algérie Télécom

Algérie Télécom a lancé, depuis le 27 mars, le service de demande de ligne téléphonique et celui de la signalisation des dérangements via son site web : www.algerietelecom.dz
Les nouveaux demandeurs de ligne pourront suivre à distance, via le courrier électronique, les étapes de l’étude de réalisation, et les abonnés professionnels pourront signaler le dérangement de leur ligne directement sur le site web sans déplacement.

Direction de la culture de Tizi Ouzou
La Direction de la culture de la wilaya de Tizi Ouzou fait part du report du Festival culturel national annuel du film amazigh et du concours du Mohia d’or de la meilleure dramaturge en tamazight. Le délai de dépôt des candidatures à ces deux manifestations est donc prorogé.

Don  de sang
La Fédération   algérienne des  donneurs de sang  lance un appel à  l’ensemble de la  population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire un don de sang.

Fédération algérienne de voile 
Le premier stage des sélections algériennes de voile se déroulera la mi-août à l’Ecole nationale des sports nautiques et subaquatiques d’Alger-Plage (Est).

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept